Historique

 

L'Atelier Théâtre a été créé en Octobre 2007 dans le cadre de la Paroisse St-Jean-Baptiste d'Arcangues, puis s'est expatrié à Bayonne depuis septembre 2009 avec l'arrivée de l'abbé François de Mesmay en tant que curé de la Paroisse Notre-Dame de l'Assomption.

A l'initiative de l'Abbé François de Mesmay cet Atelier Théâtre a été créé avec l'aide de Martine Conquéret expérimentée dans le domaine du chant et du théâtre.

Cet Atelier a accueilli des enfants comme des adultes motivés à la fois par le fait de jouer la comédie, de chanter et de danser.

Il s'adresse à tout le monde quelque soit l'âge, aux croyants et non croyants, aux pratiquants ou non, en recherche... avec cette possibilité de témoigner de l'Amour de Dieu, d'évangliser et d'amener à rencontrer Dieu...

Pour ceux qui le souhaitaient, lors de 2 stages d'été de théâtre réalisés à l'Abbaye de Maylis dans les Landes en 2009 et 2010, l'écriture de scènes de théâtre fut possible. Certaines ont été jouées devant un public.

affiche-stage-theatre-maylis-2009.jpg affiche-stage-theatre-de-maylis-2010.png


C'est à l'occasion du premier stage de théâtre que le nom de l'Atelier Théâtre de Notre-Dame a été choisi à la majorité des participants au stage.

Pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que nous nous sommes mis sous la protection de Notre-Dame de Lourdes.

Depuis sa création, l'Atelier a réalisé plusieurs spectacles à partir de scènes la plupart écrites par les membres de l'Atelier Théâtre de Notre-Dame, dont :

 

larmes-et-sourires-de-no-l.jpg

2008

"Larmes et Sourires de Noël"

 

affiche-sourire-de-dieu-sourire-de-p-ques.jpg

2009

"Sourire de Dieu, Sourire de Pâques"

 

affiche-spectacle-du-28-mai-2010-2.png

2010

"A l'Unité de Dieu"


En 2011 et 2012, pour diverses raisons, l'Atelier Théâtre s'est mis en vacances relatives puisque cette période d'arrêt momentané a été l'occasion avec Brigitte Artéon, Nathalie Bigot et Martine Conquéret de co-écrire la comédie musicale de l'Enfant Prodigue.

Pourquoi l'Enfant Prodigue ? Depuis longtemps cette parabole obsède Martine Conquéret.

Peut-être à cause de sa propre histoire familiale, de l'importance qu'elle accorde particulièrement au sens de la Réconciliation avec ses prochains.

A cause d'une démarche que Martine a entrepris depuis trois ans d'essayer de pardonner le mal qui lui a été fait. Et le chemin est long et très difficile.

Mais aussi à cause du sens profond et de la beauté de ce Sacrement extraordinaire de Pardon et de Réconciliation avec Dieu et avec notre prochain : celui à qui nous devons pardonner parce qu'il nous a blessé ou demander nous-même pardon pour le mal que nous avons fait, comme de se pardonner à soi-même, ce qui est loin d'être évident.

Pardonner  ? c'est loin d'être facile. Et il faut souvent du temps, voire une vie entière pour y arriver.

Le Sacrement du Pardon et de la Réconciliation est une aide évidente pour nous aider à cheminer dans cette soif du Pardon et à nous réconcilier avec Dieu, nos amis et ennemis et bien entendu avec nous-mêmes. Avec le temps, la prière et l'aide d'un Dieu miséricordieux et guérisseur, Le Sacrement du Pardon et de la Réconciliation nous aide à retrouver la paix et la sérénité.

En 2009, à l'occasion de son premier entretien avec Mgr Marc Aillet, évêque du Diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, Martine lui avait déjà soumis le plan du livret. Mgr Aillet trouvant l'idée bonne n'hésita pas à l'encourager. Souhaitant ne pas l'écrire seule, Martine s'est alors tournée vers Brigitte Artéon et Nathalie Bigot.

Le livret de cette comédie musicale a été proposé à l'abbé Lionel Landart, vicaire général du Diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron et Vicaire Général de la Cathédrale de Bayonne. Celui-ci a donné son accord avec l'aval de Mgr Marc Aillet pour que la première représentation de l'Enfant Prodigue est lieue dans ce magnifique édifice.