Le Sacrement de la Réconciliation

 

Ce sacrement est le signe de l'amour infini de Dieu. Le pardon de Dieu est toujours possible si nous faisons une démarche vraiment sincère. En se reconnaissant pécheur, nous croyons que l'Amour infini de Dieu sera toujours le plus fort. Le dialogue avec un prêtre est le signe efficace de la    reconciliation avec Dieu et avec nos frères. Le pardon de Dieu est exprimé par le prêtre.

Ce sacrement nous procure la paix du cœur, allège notre conscience sur la quelle pèse parfois une forte culpabilité. Il nous donne aussi une force pour nous guérir de nos faiblesses et apporte un élan à notre vie chrétienne.

l-enfant-prodigue-image.jpg

Découvre la joie d’être pardonné et de pardonner !

Saint-Paul résume bien notre fragilité quand il dit : « Le bien que je voudrais faire, je ne le fais pas, et le mal que je ne voudrais pas faire, je le fais ! » (Rm 7, 19).

Grâce à Jésus, nous pouvons sortir de ce cercle sans fin et refaire notre vie.

Il nous a transmis la Bonne nouvelle du Pardon : « Si nous confessons nos péchés, Lui, qui est fidèle et juste nous pardonnera. » (1 Jn 1, 8-9)

Découvrons le pardon et la miséricordedont nous avons besoin, en nous approchant d’un prêtre, et écoutons-le nous dire :    « Va en paix ; tes péchés sont pardonnés ! (Mc 2, 5)

Le Sacrement de Pénitence et de Réconciliation… Un Sacrement

Dieu le Père nous manifeste son Amour, son immense tendresse,

Où le Christ vient à notre rencontre, à notre recherche et nous réconcilie,

Où l’Esprit Saint nous appelle à une vie renouvelée,

Où la Sainte Trinité guérit notre cœur, par grâce,

Un sacrement de l’Eglise pour vivre la conversion et la confiance redonnée, qui ouvre un avenir pour vivre pleinement notre foi dans le monde d’aujourd’hui…

 

Facile de pardonner ?

Facile de demander pardon ?

Facile de se pardonner ?

 

Pour nous aider et à méditer…  Les Béatitudes (Matthieu 5,  1-12)

 

« Heureux les pauvres de cœur : Le Royaume des cieux est à  eux ! »

Ai-je oublié Dieu à force de vouloir réussir dans mon travail, ma vie ?

Ai-je été détaché par rapport à l’argent et à mes revenus ?

Suis-je resté simple et naturel avec les autres ?

 

« Heureux les doux : Ils obtiendront la terre  promise ! »

Ai-je eu des paroles dures ?

Ai-je fait sentir ma supériorité ?

Ai-je écrasé quelqu’un ?

« Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !  »

Ai-je aidé des frères dans le malheur ?

Ai-je montré de la compassion envers la souffrance d’autrui ?

Me suis-je endurci au point de ne pas reconnaître mes fautes ?

 

« Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! »

Ai-je cherché à vivre comme Dieu le désire ?

Me suis-je nourri de la Parole de Dieu ?

Ai-je pris du temps pour prier chaque jour ?

Ai-je rendu service autour de moi ?

 

« Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! »

Ai-je refusé d’offrir le pardon au frère qui m’avait blessé ?

Ai-je dans mon cœur le désir de me venger ?

Ai-je de la rancune envers quelqu’un ?

 

« Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! »

Ai-je été droit et vrai dans ma façon de penser et d’agir avec les autres ?

Ai-je eu tendance à critiquer au lieu de regarder ce qui est bon ?

Ai-je eu le courage de dire la vérité quand il le fallait ?

 

« Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! »

Ai-je été agressif, colérique, violent ?

Ai-je provoqué des disputes ?

Ai-je été indifférent quand d’autres se querellent devant moi ?

Ai-je toujours été conscient qu’il n’y a pas de paix sans justice ?

 

« Heureux serez-vous si l’on vous insulte…, et si l’on dit faussement tout sorte de mal à cause de moi. Réjouissez-vous… car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Ai-je eu honte d’agir en chrétien ?

Me suis-je dérobé devant le risque de me dire chrétien ?

Suis-je heureux et fier de croire ?

 

Rencontrer un prêtre pour confesser l’amour de Dieu en même temps que mon péché…

Je choisis un texte de l’Ecriture Sainte.

Que me révèle-t-il de Dieu ?

Quels appels à la conversion contient-il pour moi ?

Je réfléchis.

Quels évènements ont été marqués par un refus d’aimer ; une rupture avec Dieu, un péché grave envers un frère ?

Je retiens ce dont je dois de me confesser.

 

Je me présente au prêtre.

« Bénissez-moi mon Père parce que j’ai péché ».

J’exprime les péchés que la Parole de Dieu et l’Esprit Saint m’ont aidé à découvrir.

Je demande pardon, par exemple avec l’une des prières du pénitent.

Le prêtre dit quelques mots et me propose un geste de conversion et de pénitence.

Il m’invite à dire avec lui : « Notre Père, qui est aux cieux… »

 

Le prêtre étend la main vers moi et dit :

Que Dieu Notre Père vous montre sa miséricorde. Par la mort et la résurrection de son Fils, il a réconcilié le monde avec lui et il a envoyé l’Esprit Saint pour la rémission des péchés. Par le ministère de l’Eglise, qu’il vous donne le pardon et la paix. Et moi, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, je vous pardonne tous vos péchés.

Je réponds : AMEN

Le prêtre : Allez dans la paix et la joie du Christ.

Je réponds : Béni soit Dieu maintenant et toujours.

 

Quelques prières

Jésus, Fils de Dieu Sauveur, prends pitié de moi, pécheur.

Mon Dieu, j’ai péché contre toi et mes frères, mais près de toi se trouve le pardon. Accueille mon repentir et donne-moi la force de vivre selon ton amour.

Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé,    parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire    pénitence.

Quel(s) signe(s) du renouveau de l’amour de Dieu vais-je donner dans la vie concrète ?

Je prie un instant en action de grâce.

J’essaie ensuite de mettre en œuvre dans ma vie ce que j’ai envisagé pour l’avenir.